Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
L’or parfumé du Pays de SaultCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeLavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavandeCulture de la lavande

L’or parfumé du Pays de Sault

 

Sur les hautes-terres du Pays de Sault, toutes embrasées d’un dévorant soleil, l’or bleu de Provence s’ouvre aux regards et s’offre aux sens. Considérée par Giono comme « l’âme de la Haute Provence », la lavande est devenue le symbole enchanteur d'un terroir étincelant. Célébrée chaque année au cœur de l’été, entre folklore et traditions,  la récolte de ce trésor est l’occasion de fêtes éclatantes aux multiples couleurs et aux senteurs infinies.

Connue et reconnue tant pour son parfum que pour ses vertus thérapeutiques, la lavande trouve son origine en des temps immémoriaux. Utilisée dans les civilisations grecques et romaines pour les soins du corps, elle est aussi beaucoup préconisée au Moyen-Age et à la Renaissance pour ses vertus médicinales, ou essence précieuse, très appréciée. En France, trois espèces poussent à l'état sauvage. La plus raffinée et la plus recherchée d’entre elles, la « lavande vraie », ou Lavandula angustifolia, s’éveille dans les montagnes sèches provençales, à partir de 600 mètres d'altitude.  Du Vercors au Lubéron et de la Drôme au Verdon, la lavande sauvage a étreint de mille parfums collines et montagnes, la vente de ses fleurs constituant une activité secondaire aux côtés d’activités traditionnelles. A partir du 19ème siècle, sa culture se développa de manière systématique, favorisée par l’expansion des industries de la parfumerie à Grasse. Dans le Vaucluse, et particulièrement sur le Plateau de Sault, avec une superficie de 1150 hectares de lavande et 1750 hectares de lavandin, c’est 40% de la production française d'essence de lavande qui est aujourd’hui assurée. Du 15 juillet au 15 août, pendant la récolte, ce patrimoine naturel précieux est honoré comme il se doit par de nombreux évènements et manifestations. Des démonstrations de coupe à l’ancienne à la faucille jusqu’au processus de distillation à la vapeur d’eau, c’est un voyage au cœur d’une mémoire, et d’un savoir-faire unique, qui nous est proposé. Des Alpes à la Provence, portée depuis deux siècles par le travail des hommes au gré de paysages fabuleux, la majestueuse lavande s’étend à l’infini, entre terre et ciel, et fleure bon l’éternel

 

Voir aussi les reportages lavande:


"Corso de la lavande de Valréas" et "Culture de la lavande et distillerie artisanale du Vallon, Vaucluse"

© Outback Images : Photos Jacques Delpech- Thierry Vezon - Texte Ephraïm Jouy

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : LAVANDICULTURE - LAVANDE - CULTURE DE LA LAVANDE - PAYS DE SAULT

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com