Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
Les mille et une vertus du prunellier sauvageRecette du patxaranPrunellierFleur d'aubépinePrunellierPRUNUS SPINOSAPrunus spinosaPrunellier en FleursRenard rouxRecette du patxaranRecette du patxaranRecette du patxaranRecette du patxaranFleur d'aubépineFleur d'aubépine Prunellier

Les mille et une vertus du prunellier sauvage

Conservez la nature

Notre épine noire n’est pas seulement le grand méchant que l’on croit,craint par la plupart des mammifères (dont l’homme) qui ne peuvent y pénétrer, à l’exception toutefois du sanglier dont la peau épaisse résiste aux assauts de ses rameaux épineux ! Il n’a évidemment pas mille et une vertus,mais il en possède quand même un certain nombre si l’on tient compte de toutes les utilisations qu’il permet avec ses fleurs,ses feuilles,ses fruits et son écorce.

Et ce n’est pas tout,c’est aussi un havre de paix pour les oiseaux au printemps,pour les insectes qui se gavent de son pollen au sortir de l’ hiver ;et son feuillage attire les chenilles de plus de soixante espèces de papillons,…
Dès le printemps en effet,le prunellier sauvage (Prunus spinosa),ou épine noire, se fait remarquer par son bouquet fleuri et odorant, visible bien avant la pousse de ses feuilles. Repérez-les à cette époque,vous saurez ainsi les retrouver lors de la cueillette des baies qui s’effectue lors des premières gelées,quand celles-ci sont blettes,un peu molles.Et n’oubliez pas que les oiseaux frugivores en sont friands,eux aussi ! Ces baies sont à la base d’une excellente liqueur à boire en digestif (voir recette ci-après).
Les fleurs,cueillies avant leur complet épanouissement et mises à sécher,ont des propriétés calmantes,dépuratives,légèrement diurétiques et laxatives.
Les feuilles sont également récoltées au printemps ;2 tasses de décoction ou d’infusion de feuilles,fraîches ou sèches (1/2 poignée par litre d’eau chaude),permet de faire une cure revigorante.
Quant à l’écorce,elle a été utilisée par nos Anciens pour faire tomber la fièvre,ou,réduite en poudre,comme dentifrice.
Une recette de « patxaran »
L’origine du mot « patxaran » vient du basque « baso aran » qui signifie prune sylvestre et dont le fruit est la baie d’épine noire.On fabrique avec ses baies un excellent vin digestif par macération.Voici comment procéder. (Recette du patxaran)

Texte: Alain Caliot et François Vernier pour Outback Images

Photos: A.Caliot et F.Vernier

© Outback Images : Photos Alain Caliot et François Vernier - Texte Alain Caliot et François Vernier

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : PATXARAN - PRUNELLE - PRUNELLIER - RECETTE DE TANTE CECILE

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com