Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
Les radeliers de la Durance...une histoire de passionnésLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la DuranceLes radeliers de la Durance

Les radeliers de la Durance...une histoire de passionnés

Fêtes de la Durance- L’Argentière-la-Bessée

Chevauchant les eaux tumultueuses de la rivière, affrontant les rapides déchaînés et les eaux gonflées par la fonte des neiges des sommets voisins, les équipes de radeliers conduisent leurs trains de bois, des billes coupées dans les forêts du haut-Embrunais, tout comme le faisaient autrefois leurs anciens. Un périple toujours risqué de près de 260 km jusqu’à la Méditerranée !


Dans les Hautes-Alpes, la Durance permettait autrefois le transport des bois jusqu’à la Méditerranée et l’activité professionnelle de radelier, souvent oubliée par les historiens, donnait un métier aux hauts-alpins de l’Embrunais, du Queyras et du Buëch. Durant des siècles, les forêts domaniales de Durbon et de Boscodon, ainsi que les forêts du Queyras, fournissaient en sapins, épicéas, mélèzes, pins cembros… les grandes agglomérations de Provence et les chantiers navals de la Méditerranée, en particulier ceux de Toulon. Consommé en grande quantité pour le chauffage, utilisé comme matériau de construction (dans les arsenaux Louis XIV par exemple), ou encore comme combustible nécessaire au fonctionnement des usines, le bois était charrié sur la Durance, assemblé en radeaux conduits par les « radeliers », de véritables marins de rivière.

L’avènement du chemin de fer, le passage du bois à l’électricité ainsi que l’aménagement de la Durance (barrage de Serre-Ponçon), ont fait disparaître peu à peu ce métier ancestral. Créée en 1993, la première association française de radeliers s’est engagée à travailler à la réhabilitation historique du métier de radeliers, fêtés encore aujourd’hui, tous les ans au mois de juin, lors d’une grande reconstitution historique.

Un spectacle à ne pas manquer !

 

 

© Outback Images : Photos Bertrand Bodin - Texte Corinne Bruno et Jean-Claude Chantelat

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : DURANCE - RADELIER

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com