Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
De sagne et de pêcheSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueSagneurs de CamarguePêche professionnelleCheval de CamargueNette rousse Héron cendréCanard souchetSagneurs de CamargueLa Camargue dans la région de BeauducCoupe des roseaux, ou sagneFlamant roseElevage bovinSagneurs de CamargueSagneurs de CamarguePêche professionnellePêche professionnelleSagneurs de CamarguePêche professionnelleSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueCheval de CamargueCoupe des roseaux, ou sagneSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueFlamant roseSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueSagneurs de CamargueSagneurs de CamarguePêche professionnelleHabitat ruralHabitat ruralHabitat ruralHabitat rural

De sagne et de pêche

...les petits métiers du marais

Les étangs du Gard qui jouxtent la Camargue ont longtemps fait figure de milieu sauvage hostile. C’est pourquoi les hommes qui les fréquentent se livrent à des activités particulières, qui sont autant de petits métiers rares et pittoresques.

En empruntant la route de Saint-Gilles à Vauvert (Gard), on longe une immense roselière qui s’étend sur des centaines d’hectares autour de trois étangs : le Charnier, Grey et Scamandre.
C’est le royaume des oiseaux : hérons, butors, rousserolles, mésanges à moustache et d’innombrables canards. A l’horizon, on devine des terres cultivées et des pâtures où paissent chevaux et taureaux camarguais.

 

C’est au cœur du marais que l’on rencontre ces hommes attachés à d’antiques pratiques comme la « sagne », la récolte des roseaux. L’hiver, ils se déplacent en barque dans les étangs et, chaussés de cuissardes et munis d’une faucille à long manche, ils récoltent leurs bottes de roseaux, qu’ils entassent dans leur embarcation.
Ces bottes de roseaux, qui peuvent être récoltées mécaniquement, sont ensuite expédiées pour faire des toits de chaume en Normandie, en Bretagne ou aux Pays-Bas. Les plus gros roseaux serviront à la fabrication du papier ou de panneaux agglomérés.
« Sagneurs » l’hiver, ces hommes sont pêcheurs au printemps et à l’automne. Ils posent leurs filets dans les étangs et les fossés en eau pour prendre les anguilles, l’espèce la plus recherchée, ainsi que sandres et brochets. Mais ils remettent à l’eau perches, tanches et carpes.
Ils posent aussi des filets pour attraper des lapins de garenne, chassés par un furet. Ces lapins seront vaccinés contre la myxomatose puis relâchés ailleurs, pour remonter les effectifs d’animaux sains. C’est ainsi que le marais fait vivre les derniers sagneurs.


 


© Outback Images : Photos Jean-Claude Chantelat; Thierry Vezon; Fabrice Douaud;Jean-Paul Gislard;Patrice Galvand - Texte Roger Cans

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : SAGNE - CHAUME

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com