Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
Le  canari des Pyrénées , un train pas comme les autres LeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLeLe

Le  canari des Pyrénées , un train pas comme les autres 

Le Train Jaune,une façon originale de découvrir les magnifiques paysages des Pyrénées catalanes !

Tous les trains rivalisent de vitesse, mais il en est un, « Le Petit Train Jaune », qui parcourt quotidiennement à petite vitesse la partie montagneuse des Pyrénées Orientales depuis plus de cent ans au son d’un vieux sifflet, reliant la ville de Villefranche-de-Conflent, cité fortifiée par Vauban, aux hauts cantons de Cerdagne, jusqu’à son terminus Latour-de-Carol aux portes de l’Espagne.
 
La création de cette ligne eut pour objectif de désenclaver les hauts cantons et d’être un trait d’union pour les populations afin  de permettre le développement économique et social de cette région. Opérationnelle en 1911, sa construction fut le théâtre de conflits sociaux et d’accidents;  ainsi, au printemps 1905, trois cent quarante ouvriers se mirent en grève pour protester contre des conditions de travail précaires et des salaires insuffisants. On retiendra aussi le terrible accident du pont Gisclard. Lors d’essais de charge, les freins lâchèrent et provoquèrent la chute du train dans le vide ; six personnes, dont Albert Gisclard le concepteur de l’ouvrage, y perdirent la vie.

Aujourd’hui, la nationale 116 qui parcourt la vallée de la Têt jusqu’aux hauts cantons Pyrénéens concurrence l’utilisation du petit  train, qui  trouve un nouveau souffle grâce au tourisme. Bondé pendant la saison estivale, il fait la joie des vacanciers qui s’empressent pour trouver place dans le wagon découvert. Les enfants crient leurs émotions lors des passages dans les nombreux tunnels ; le train jaune en effet croise 650 ouvrages d’art dont le viaduc Séjourné et le pont Gisclard  classé monument historique. « Train touristique de la SNCF » (9  TER en France ont ce label), il doit son succès à sa petite vitesse qui permet de découvrir le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes traversé par des  vallées profondes où se succèdent torrents impétueux et villages accrochés sur les flancs de montagnes. Dans ce train sans crémaillère, le plus haut de France, alimenté par un troisième rail électrique, la desserte de lieux inaccessible par voie routière fait le bonheur des VTTistes et randonneurs.

Surnommé le « Canari » à cause des couleurs qu’il arbore, jaune avec une bande rouge au bas des wagons -qui sont  aussi celles de la Catalogne-, il est la fierté des cheminots qui le font vivre en toutes saisons et des habitants des Pyrénées Orientales.

Le Train Jaune : une façon originale de découvrir les magnifiques paysages des Pyrénées catalanes !

© Outback Images : Photos Raymond Roig - Texte Raymond Roig

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : TRAIN JAUNE - TRAIN TOURISTIQUE

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com