Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
Quand la garrigue se met à fleurirLes Agriates en fin d'après midiEryngium campestre  Muscari à toupetAil à tête rondePapillon paon du jourGuêpier d'EuropeEuphorbe Dompte-venin officinal Lapin de GarenneCriquet fauveLes Agriates en fin d'après midiCircaète Jean-le-BlancOrpin blancCoronelle lisseAsphodèle blanc en fleurLavande officinaleFauvette pitchouChardon Roland, Panicaut champêtre en fleurGuêpier d'EuropeCiste cotonneux  Hibou moyen-ducRollier d'Europe - European Roller - Coracias garrulusPerdrix griseAil à tête rondeMuscari à toupet  Immortelle des sables Ornithogale à ombelle AsphodèleRenard d'EuropeCirse à feuilles lancéoléesRomarinCéphalantère pâleCouleuvre de MontpellierLézard ocelléCentaurée- Pomme de pin EuphorbeChardon penché en fleurChêne KermesOrobanche blancheLin de NarbonneOmbilic, gobelet, nombril de VénusSalsepareille d'Europe Panicaut des champsAulx à tête rondeAil à tête ronde et l'abeilleBruant mélanocéphaleMante religieuseAnthyllide vulnéraireCiste cotonneux   Lin campanulé ou Lin jauneLes Agriates en fin d'après midiPerdrix griseLavande à toupet des MauresMuscari à toupetFauvette pitchouOmbilic, gobelet, nombril de VénusDompte-venin officinal

Quand la garrigue se met à fleurir

Même les plateaux calcaires les plus secs refleurissent chaque année au printemps. Parmi les chênes kermès rampants, trop broutés par les chèvres, surgissent alors les fleurs de la garrigue, belles, parfumées, amoureuses du soleil.


Après l’incendie aussi la garrigue refleurit. C’est l’occasion pour le ciste et l’asphodèle de multiplier leurs fleurs blanches. Le ciste, buissonnant, produit de fragiles corolles blanches à cœur jaune qui se fanent vite. L’asphodèle, plante annuelle, dresses ses hampes fleuries droit vers le ciel. Près du littoral, c’est le royaume du romarin, du lentisque et de la salsepareille, cette ronce aux jolies feuilles en as de pique mais aux épines redoutables. Dans l’arrière-pays, c’est plutôt le domaine du thym, de la lavande et du genêt. Entre les pierres sèches des « restanques », ces terrasses où poussent la vigne et l’olivier, on voit se dresser les fleurs en gueule de loup du grand muflier, qui adore les friches et les murs en ruine. Il partage l’espace avec le chardon noircissant, qui déploie sa belle fleur rose pourpre. Avec un peu de chance, on peut tomber sur un massif de la saponaire de Montpellier, qui recouvre le sol de ses fleurs roses. La plupart des fleurs de la garrigue résistent aux ardeurs de l’été. Elles refleurissent souvent avec les pluies d’automne, qui leur donnent une seconde jeunesse.

© Outback Images : Photos A. Audevard;C Guihard;C. Caiveau;Fde Richemond;F.Vernier;J.Champion;J-C Chantelat;J-P Gislard;M.Colas; STB Photos;Y;Thonnérieux;B.Berthemy;J-C Bacle;T.Vezon - Texte Roger Cans

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : GARRIGUE

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com