Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
La châtaigne, fruit des entrailles cévenolesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en Cévennes, LozèreCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en Cévennes, LozèreCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCueillette de fruitsCastanéiculture en Cévennes, LozèreCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en Cévennes, LozèreCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en CévennesCastanéiculture en Cévennes

La châtaigne, fruit des entrailles cévenoles

Castanéiculture dans les Cévennes

Elle est l’emblème des Cévennes, mère nourricière des habitants de la région. Mais, au XIXe siècle, les grandes châtaigneraies ont progressivement disparu. Aujourd’hui, des jeunes producteurs comme Rémi Sauvezon, castanéiculteur et meunier, relancent cette culture ancestrale.

 

Le Mas de Manières, près de Saint-Martin-de-Boubaux, en Lozère, appartient à la famille de Rémi depuis 1851. Ici, les châtaigniers, ou « arbres à pain », ont tous au moins 200 ans. Leurs racines sont solides et profondes tout comme celle de ce passionné de 42 ans, installé depuis treize ans dans cette propriété restaurée par son père. Rémi appartient aux Cévennes. Il vit au rythme de la production des châtaignes. Une culture traditionnelle et des techniques ancestrales, vieilles de 1000 ans. L’exploitant agricole travaille des variétés anciennes et locales comme la Figarette ou la Pellegrine. Le ramassage se fait à la main, tout comme le séchage. Son mas est l’un des derniers à posséder une « clède » (séchoir) encore en état de fonctionner. Un bâtiment traditionnel qui accueille chaque année la récolte des « Amis de Manières ». Cette association, créée par Rémi pour sauver un savoir-faire, permet aux castanéiculteurs du coin de venir faire sécher leur récolte et de bénéficier de son expérience en échange de … quelques châtaignes.

La grande fierté de Rémi, c’est son moulin, constitué de meules de pierre de grand diamètre, à rotation lente, qui préserve les qualités initiales du produit. Une création unique en France. Grâce à cette innovation, le mas de Manières est connu et reconnu pour la minoterie, c’est-à-dire la production de farine de châtaigne. Chaque année, plus de quatre tonnes de cette mouture fine et sucrée partent chez les meilleurs pâtissiers, boulangers et restaurateurs du pays. Martial Paulet, chef  de « L’Adonis » à Florac, utilise cette farine au goût fumé pour préparer son fameux millefeuille de tuiles. Pendant ce temps, Rémi s’occupe de l’écomusée, autre particularité de Manières. Une activité qui lui permet de transmettre un véritable art de vivre et l’âme d’un territoire. Celui sur lequel il se sent libre et pleinement vivant.

© Outback Images : Photos P.Geniez; J-C Chantelat - Texte Nathalie Girbal

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : CASTANEICULTURE - MAS MANIERE - CHATAIGNE - MARTIAL PAULET - REMY SAUVEZON

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com