Outback Image
Recherche rapide par mot cléAide
Recherche avancée
Réchauffement climatiqueAlyte accoucheurIbis sacréCouleuvre verte et jauneRéchauffement climatique, GroenlandHéron garde-boeufsHarle pietteEdelweissVulcain (papillon)Elanion blancHêtre communRéchauffement climatique, IslandeCigogne blancheMante religieuseGrue cendréeJoubarbe à toiles d'araignéeChêne vertSahelEider à duvetElanion blancPâqueretteSaharaJussieRéchauffement climatique, GroenlandMante religieuseGrue cendréeCitron (papillon)Bruant jauneCharme communSaharaOlivierRéchauffement climatique, GroenlandOlivierHêtre communRenard rouxChenille processionnaireChenille processionnaireSahelEider à duvetSahelOie cendréeTruite farioHuppe fasciée

Réchauffement climatique

Pour quelques degrés de plus, les effets sur la faune et la flore

 

Selon le dernier rapport du GIEC, au rythme actuel d’émissions de CO2, la hausse mondiale des températures pourrait être de 4,8 °C à l’horizon 2 100. L’élévation récente de 1°C a déjà eu des effets significatifs sur la biodiversité de notre pays. Comme on pouvait s’y attendre, il y a des « gagnants » et des « perdants » à la loterie du réchauffement climatique !


Certaines espèces qui apprécient la chaleur prospèrent ; d’autres, liées à un climat frais, sont en recul, parfois de façon importante. Chez les oiseaux thermophiles, la hausse des températures est largement plébiscitée. Le guêpier et le serin cini ne sont plus inféodés à la moitié sud de notre pays ; et la fauvette mélanocéphale, si caractéristique de la Provence, a marqué des points au Sud-Ouest. Le succès de l’élanion blanc en Espagne et au Portugal a permis à cet élégant petit rapace de coloniser l’Aquitaine. Quant au héron garde-bœufs, d’origine typiquement africaine, il s’est installé en Picardie et déborde désormais sur les Pays-Bas ! En montagne, les oiseaux (tel le lagopède alpin) faisant figure de reliques glaciaires gagnent de l’altitude pour trouver le frais. Parallèlement, des espèces qui se reproduisaient préalablement dans les vallées sont tentées par l’étage collinéen en été. Le calendrier de nombreux oiseaux se trouve aussi chamboulé : les hirondelles arrivent plus tôt ; et un nombre croissant de cigognes blanches hiverne désormais en France. Mais la médaille a son revers : de grands migrateurs transsahariens s’installent chez nous, au printemps, alors que les chenilles dont ils nourrissent leurs petits sont déjà écloses, ce qui condamne les nichées à mourir de faim.

Mêmes constatations chez les insectes, les poissons, les mammifères, les reptiles… La chenille processionnaire du pin, dont le développement larvaire est favorisé par la clémence des températures, a envahi le Bassin parisien. Pour des libellules méridionales, la traversée de la Manche n’est plus qu’une formalité. Les pêcheurs, en mer d’Irlande, remontent à présent dans leurs filets des poissons dont la limite septentrionale se trouvait au large du Portugal. La faune marine de la mer Rouge franchit le canal de Suez et s’installe sans désagrément en Méditerranée. Du côté des mammifères, l’un des grands bénéficiaires du réchauffement est le renard roux qui investit les territoires du renard polaire, forcé de reculer à des latitudes toujours plus septentrionales pour fuir son nouveau compétiteur. Chez les reptiles, la couleuvre verte et jaune est devenue fréquente dans la moitié nord de notre pays. La végétation n’est pas en reste : avant la fin de ce siècle, les hêtres auront sans doute déserté nos forêts de plaine. Quant à la vigne, qui progresse de 180 km vers le Nord par degré supplémentaire, certains botanistes lui prédisent un avenir radieux dans la région de Stockholm !

Au vu des effets déjà constatés sur la faune et la flore, suite à l’élévation d’un petit degré centigrade, qu’en sera-t-il d’ici la fin du siècle si le thermomètre affiche 2 à 4° supplémentaires ?


Après une carrière dans l’Education nationale et un recul de presque 50 années de prospections naturalistes, Yves Thonnérieux s’est reconverti dans le journalisme nature. Auteur de textes de vulgarisation scientifique, il est très apprécié des revues auxquelles il collabore régulièrement.


Ce reportage fait partie de notre dossier "réchauffement climatique",ci-dessous les liens vers les reportages complémentaires.

 

© Outback Images : Photos Yves Thonnérieux - Texte Yves Thonnérieux, Stéphane Godin et Thierry Suzan

La sélection d'images n’est pas exhaustive, utilisez notre moteur de recherche.

Mots-clés du reportage : RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE - CLIMAT

Retour sur la liste des reportages

Webmaster : Olivier CLEF / Hébergeur : OVH / Charte graphique : typographismes.blogspot.com