Recherche par mots clés

Home / Reportages / Tourisme et Terroir / Les joutes rurales du Pays Basque 17

 

                                                  Joutes rurales au Pays basque

                                                                La force basque

 

Le Basque, on le sait, est une force de la nature. Mais il faut avoir vu ces athlètes ruraux aux épaules de déménageurs, travaillant toute l’année dans les champs ou dans les bois, se lancer des défis de ferme en ferme, de village en village, et s’affronter au cours d’épreuves très physiques basées sur leurs travaux quotidiens, des jeux justement appelés « force basque ».

 

Du travail dans les forêts sont nés les scieurs de bois, « ségari » dans le jargon du pays, épreuve entre les bûcherons qui, par équipe de 2, doivent effectuer dans un tronc d’arbre, au moyen d’une longue lame dentée, des coupes de bois en un minimum de temps, le tout à la force des biceps dans une cadence d’enfer. Et ce sont les travaux du bâtiment qui sont à l’origine des épreuves, Hrrijasotzaileak »,  qui consistent à soulever de lourdes pierres sphériques de 10 à 125 kg le plus de fois possible…

Les travaux des champs servent également de fil d’Ariane à ces jeux pour Basques aux carrures impressionnantes, comme le « lasto altsari », ou lever de botte de paille, botte de 45 kg fixée à une corde qu’il faut monter à la force des bras à 8 m de haut à l’aide de la corde et d’une poulie le maximum de fois en 2 minutes.

Citons encore le lever de charrette, « orgo joko », où il faut soulever une charrette longue de 4,50 m et pesant 200 kg avec les bras, de la faire pivoter sur le timon (seule partie en contact avec le sol) en décrivant des cercles… Les porteurs de sacs, « zakulariah », qui doivent effectuer un parcours de 120 m avec un sac de maïs de 81 kg sur les épaules… Sans oublier les lanceurs de balle de paille,« lasto botaze », les porteurs de bidons de lait ou les lanceurs d’enclume. Et enfin, reine de ces jeux pour gladiateurs, le « soka-tira », qui consiste à mettre en scène 2 équipes de 10 combattants face à face, reliés à une même corde ; les gagnants sont ceux qui, alliant force… et ruse, attire l’équipe adverse dans leur camp.

Des défis traditionnels à ne pas manquer, tous les étés au Pays basque, de St-Jean-de-Luz à Sare, de St-Etienne-de-Baigorry à Souraide.   

 

Texte et photos Christian Clausier

                                                                                                                                       …/…

Encadré

C’est en 1992, à Bonn, en Allemagne, qu’a eu lieu la première Olympiade des sports locaux. Trente-huit pays furent représentés. Les basques français avaient délégué 6 athlètes en démonstration pendant 3 jours. Devant plus de 100 000 spectateurs, nos représentants furent déclarés vainqueurs au vu de leurs prouesses sportives et de la bonne tenue de la présentation.

 

A voir en 2013 :

- Festival Force Basque de Saint-Etienne-de-Baigorry, le 14 juillet, 16h30 devant le fronton de la mairie

- Festival Force Basque de Saint-Palais – 63e édition, le 18 août, Fronton Ederrena