La Tonnara, une pêche spectaculaire en Méditérranée ?

Le thon rouge est- il surpêché en Méditérranée ?

 

 

Le Girotonno sur l'île de Saint Pietro en Sardaigne, un concours international de cuisine du thon rouge

Reportage en Sicile à la rencontre de pêcheurs adeptes d'une pratique millénaire et artisanale : la "Tonnara".Impressionnante, cette capture du thon rouge est un exemple de pêche raisonnée, puisque seuls les plus gros poissons sont attrapés. Mais à l’heure où cette espèce est fortement menacée par les thoniers industriels, comment ces hommes vivent-ils la crise ? Leur point de vue nous éclaire sur la réalité du commerce ainsi que l’avenir de ce poisson emblématique de la méditerranée.

Aristote décrivait déjà de la pêche au thon rouge voilà plus de 2000 ans. Aujourd’hui, les pêcheurs Siciliens perpétuent cette pratique décrite par le philosophe antique : c’est la « Tonnara » ou pêche à la madrague. Elle a lieu lorsque le thon rouge de l’Atlantique pénètre en Méditerranée au printemps pour se reproduire dans ses eaux plus chaudes, en suivant les côtes Italiennes. La madrague ? Il s’agit d’une immense « boite » immergée dans l’eau et constituée de cages dont la principale porte le funeste nom de « chambre de la mort ». Ces dernières sont reliées à la côte par de très longs filets verticaux qui permettent de guider les thons nageant près des rives vers le piège. Là, les pêcheurs encerclent la madrague de leur embarcations et prélèvent les thons en tirant sur des filets pour les amener en surface puis les extirpent avec un bâton muni d’un croc : c’est la « Matanza », ou l’abattage des poissons. La scène est spectaculaire. Des dizaines de gaillards amassés au bord des embarcations se livrent alors à un terrible corps à corps avec la nature, une véritable épreuve physique compte tenu de la taille et du poids des bêtes qu’ils doivent soulever et ramener dans le bateau. Un cérémonial certes mortuaire, mais qui reste respectueux du thon rouge, car les pêcheurs prennent soin de relâcher leurs plus jeunes captures pour assurer le renouvellement des générations. Une pratique artisanale qui reste donc bien éloignée de l’activité destructrice des thoniers industriels, dans un contexte de raréfaction dramatique de l’espèce.

Quel est l'avenir du thon rouge?
Thon rouge: que va-t-il devenir?

Texte: Nicolas Louis pour Outback Images

Photos: Bruno Berthémy pour Outback Images

 

 

© Outback Images : Photos Bruno Berthemy - Texte Nicolas Louis

 

  • La Tonnara La Tonnara
  • ENVIR 1P112 BEB293 ENVIR 1P112 BEB293
  • ENVIR 1P112 BEB696 ENVIR 1P112 BEB696
  • ENVIR 1P112 BEB694 ENVIR 1P112 BEB694
  • ENVIR 1P112 BEB689 ENVIR 1P112 BEB689
  • ENVIR 1P112 BEB356 ENVIR 1P112 BEB356
  • ENVIR 1P112 BEB352 ENVIR 1P112 BEB352
  • ENVIR 1P112 BEB346 ENVIR 1P112 BEB346
  • ENVIR 1P112 BEB319 ENVIR 1P112 BEB319
  • ENVIR 1P112 BEB311 ENVIR 1P112 BEB311
  • ENVIR 1P112 BEB313 ENVIR 1P112 BEB313
  • 01ENVIR 1P112 BEB303 01ENVIR 1P112 BEB303
  • ENVIR 1P112 BEB704 ENVIR 1P112 BEB704
  • ENVIR 1P112 BEB359 ENVIR 1P112 BEB359
  • ENVIR 1P112 BEB353 ENVIR 1P112 BEB353
  • ENVIR 1P112 BEB349 ENVIR 1P112 BEB349
  • ENVIR 1P112 BEB343 ENVIR 1P112 BEB343
  • ENVIR 1P112 BEB348 ENVIR 1P112 BEB348
  • ENVIR 1P112 BEB342 ENVIR 1P112 BEB342
  • ENVIR 1P112 BEB339 ENVIR 1P112 BEB339
  • ENVIR 1P112 BEB334 ENVIR 1P112 BEB334
  • ENVIR 1P112 BEB336 ENVIR 1P112 BEB336
  • ENVIR 1P112 BEB320 ENVIR 1P112 BEB320
  • ENVIR 1P112 BEB318 ENVIR 1P112 BEB318
  • ENVIR 1P112 BEB316 ENVIR 1P112 BEB316
  • ENVIR 1P112 BEB317 ENVIR 1P112 BEB317
  • ENVIR 1P112 BEB315 ENVIR 1P112 BEB315
  • ENVIR 1P112 BEB308 ENVIR 1P112 BEB308
  • ENVIR 1P112 BEB310 ENVIR 1P112 BEB310
  • ENVIR 1P112 BEB307 ENVIR 1P112 BEB307
  • ENVIR 1P112 BEB304 ENVIR 1P112 BEB304
  • ENVIR 1P112 BEB296 ENVIR 1P112 BEB296
  • ENVIR 1P112 BEB300 ENVIR 1P112 BEB300
  • ENVIR 1P112 BEB294 ENVIR 1P112 BEB294
  • ENVIR 1P112 BEB292 ENVIR 1P112 BEB292
  • ENVIR 1P112 BEB713 ENVIR 1P112 BEB713
  • ENVIR 1P112 BEB714 ENVIR 1P112 BEB714
  • ENVIR 1P112 BEB711 ENVIR 1P112 BEB711
  • ENVIR 1P112 BEB708 ENVIR 1P112 BEB708
  • ENVIR 1P112 BEB700 ENVIR 1P112 BEB700
  • ENVIR 1P112 BEB707 ENVIR 1P112 BEB707
  • ENVIR 1P112 BEB693 ENVIR 1P112 BEB693
 
     
     
 
04 05 12 13 18 29 30 34 38 40 48 49 50 58 64 65 66 68 78 79 83 84 ACCIPITRIDE ACTIVITES HUMAINES AFRIQUE AFRIQUE DE L'EST AGRICULTURE ALCOOL ALIMENTATION ALPES ALPES DE HAUTE PROVENCE ALSACE ANATIDE ANJOU ARBRE ARBUSTE ARTIODACTYLE ARTISAN ARTISANAT ATELIER AUBRAC AUTOMNE AUVERGNE AVEYRON BARQUE BASSIN DE LA LOIRE BATEAU BATRACIEN BOIS BOUCHES DU RHONE BOVIDE BOVIN BRETAGNE CAMARGUE CANAL CANIDE CAPTURE CARNASSIER CARNIVORE CATALOGNE CERVIDE CHASSE CHASSE AU VOL CHASSEUR CHER CHIEN CHIEN D'ARRET CONTREJOUR COTE ROCHEUSE CUEILLETTE CUISINE CUISSARDES CULTURE DE BORD DEUX SEVRES DOMAINE DES ROCHETTES EAU ECHASSIER ECOLOGIE ELEVAGE ELEVAGE BOVIN ENVIRONNEMENT ETANG ETE EUROPE FABRICATION FELIN FEMELLE FETE FETE TRADITIONNELLE FILET FINISTERE FLEUR FLORE FOLKLORE FORET FOUR FRANCE FRUIT GARD GASTRONOMIE GRAND GIBIER GROS PLAN HAUT RHIN HAUTE CORSE HAUTES ALPES HAUTES PYRENEES HERAULT HIVER HYERES INSECTE ISERE JARDIN JARDIN DE FRANCE JEUNE KENYA LAC LANDES LANGUEDOC ROUSSILLON LARIDE LAVANDE LOIRE LOIRE ATLANTIQUE LOZERE MAINE ET LOIRE MALE MAMMIFERE MANCHE MARAIS MER METIER PASSION MILIEUX MONTAGNE MORVAN NATURE NEIGE NID NIDIFICATION NIEVRE NORMANDIE NOURRITURE OEUF OISEAU ORCHIDEE PALMIPEDE PARC PARC NATIONAL MASAI MARA PAYS DE LA LOIRE PAYS DE LOIRE PAYSAGE PECHE PECHE AU LANCER PECHE EN EAU DOUCE PECHE EN MER PECHEUR PEPINIERE PETIT GIBIER PHENOMENE NATUREL PLAGE PLAN D'EAU PLANTATION PLANTE PLANTE MEDICINALE PLANTE VIVACE POISSON POISSONS BLANCS PRINTEMPS PRODUCTEUR PROIE PROVENCE PYRENEES ATLANTIQUES PYRENEES ORIENTALES RAPACE DIURNE RECHERCHE NOURRITURE RECOLTE REPRODUCTION REPTILE RIVIERE ROCHER RONGEUR ROUSSILLON SABLE SALMONIDE SAVANE SCOLOPACIDE SECHAGE SEPTIMANIE TANZANIE TERROIR TOURISME TRADITION VACHE VAR VAUCLUSE VIGNE VIGNOBLE VILLAGE VOL YVELINES ZANZIBAR