Recherche par mots clés

Home / Reportages / Environnement et écologie / Quand les feuilles mortes reprennent vie 52

Quand les feuilles mortes reprennent vie

 

 

Michèle Becker, peintre animalière, est parvenue à mélanger le monde végétal et animal dans des oeuvres originales où oiseaux et feuilles se fondent pour le plus grand plaisir des amateurs d'art naturaliste.

 

 

De tout temps, les feuilles mortes ont inspiré les artistes, que ce soit dans la peinture, la littérature ou la chanson. De leur image parfois négative, Michèle Becker a passé outre, et les feuilles qui tapissent les sols à l'automne sont devenues un support pour toutes ses peintures qu'elle crée dans l'intimité de son atelier des Pyrénées-Atlantiques.


Elle a fait de la peinture sur feuilles sa spécialité. Cette amoureuse de la nature, observatrice des animaux, a dû tâtonner de nombreuses années, aller d'échec en échec avant d'obtenir le résultat qu'elle propose aujourd'hui : des portraits d'animaux peints sur des feuilles d'essences et de couleurs différentes, à la finesse incomparable. Et surtout, des oeuvres qui se conservent, car la difficulté majeure a été de contrecarrer les outrages du temps et la décomposition de cette matière en théorie éphémère qu'est la feuille.


Puis, tout n'est qu'inspiration... L'artiste joue avec la forme de la feuille, sa couleur... Au départ, elle ne peignait que les oiseaux, puis, au fur et à mesure de ses rencontres, elle a élargi son répertoire aux mammifères, insectes, animaux de la ferme ou de compagnie... Gibiers ou chiens côtoient ainsi papillons, écureuils, rapaces ou passereaux... Désormais, son nouveau défi est de se lancer plus avant dans le travail de la couleur avec les oiseaux exotiques comme les aras et autres inséparables...

Photos Michèle Becker/ Texte Marie-Cécile Cosmo

 

© Outback Images : Photos Michèle Becker - Texte Marie-Cécile Cosmo