Les vautours, symbole d'une reconquête

 

Dans les années 40, les vautours avaient presque disparu en France. Ils sont aujourd'hui de retour dans nos montagnes ! Leur histoire est celle d'un succès naturaliste.

Voir des vautours planer lentement dans le ciel est un spectacle impressionnant. L'espace d'un instant, un ballet aérien silencieux et apaisant capte le regard. Dans les Pyrénées, le Massif Central,
en Corse et dans les Alpes, les grands rapaces donnent de la vie aux montagnes. C'est là qu'ils construisent leurs nids et survolent leur territoire à la recherche de nourriture : ils mangent
principalement des carcasses de brebis. Indispensable chaînon d'un cycle naturel, ils sont les « éboueurs de la nature ». Mais le Vautour Fauve, le Vautour Moine et le Gypaète Barbu sont des « miraculés » de la biodiversité française. Victimes de la chasse et des changements du pastoralisme, ces grands oiseaux ont vu leurs populations décliner de façon alarmante. Ils auraient disparu si des hommes n'avaient pas eu l'idée folle de les réintroduire dans leur milieu d'origine.

Au coeur d'un projet fou

L'histoire de la réintroduction des vautours a commencé en juin 1971 dans les Grands Causses, d'où ils avaient disparu. Cette année-là, des scientifiques tentent une première mondiale : relâcher des
Vautours Fauves dans les gorges de la Jonte, dans l'espoir que les oiseaux s'y installent et s'y reproduisent. Il aura fallu dix ans pour que l'expérience fonctionne. Des jeunes vautours importés d'Espagne ou nés dans des zoos européens, sont gardés dans des immenses volières installées au-dessus des gorges. Soignés et nourris pendant plusieurs années, ils sont progressivement relâchés dans les falaises... jusqu'à ce qu'ils décident de s'implanter dans la région.

Vers de nouvelles conquêtes

Suivant cette méthode et quelques autres variantes, des Vautours fauves, des Vautours moines et des Gypaètes barbus ont été progressivement réintroduits dans plusieurs départements en France.
Aujourd'hui, les rapaces se réapproprient un peu partout leurs anciens territoires. Mais les populations encore fragiles, doivent toujours être renforcées. Les vautours sont suivis et surveillés de près par les scientifiques qui les protègent. Ils font encore l'objet de réintroductions. Avec l'espoir qu'enfin, il n'y ait plus lieu de s'inquiéter de leur disparition...

 

 

 Où les voir et comment les reconnaître ?

Les Vautours ne fréquentent pas tous les mêmes régions. Mais ils sont tous faciles à observer dans la nature. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (www.lpo.fr) organise des sorties
accompagnées (avec prêt de jumelles et longue-vues) dans les Alpes, le Massif Central, les Pyrénées et les montagnes Corses.

Le Vautour Fauve, le plus grégaire

Cet oiseau vole souvent en petits groupes. De loin, on le reconnaît à sa silhouette fauve. De près, son long cou dénudé et sa collerette blanche rappellent la célèbre image des vautours de westerns.

Le Vautour Moine, le plus sombre

Légèrement plus grand que ses cousins, le Vautour Moine peut dépasser les 2,85 mètres d'envergure (contre 2,80 m pour le Vautour Fauve et le Gypaète Barbu). On le reconnaît à la couleur sombre de
son plumage brun foncé.

Le Gypaète Barbu, le plus spectaculaire

Le Gypaète Barbu a le dessus des ailes presque noir et le dessous du corps orangé. Aux jumelles, on l'identifie instantanément à ses sourcils et à sa barbiche noire.


Le Percnoptère d'Egypte, le plus petit

Ce petit vautour noir et blanc est un oiseau migrateur. Il part vers l'Afrique à la fin de l'été et ne revient en France qu'au printemps. Il est aussi le seul des quatre espèces de vautours françaises à ne pas avoir été réintroduit.

 

© Outback Images : Photos B.Berthemy- J-C. Chantelat- J.Heuret- P.Lecuyer- P.Petit- C. Tessier - Texte Emmanuelle Figueras

 

  • Reintroduction vautours Reintroduction vautours
  • OISO 3A BEB555 OISO 3A BEB555
  • OISO 3A VET01 OISO 3A VET01
  • OISO 3A BEB61 OISO 3A BEB61
  • ENVIR 5P372 BEB599 ENVIR 5P372 BEB599
  • ENVIR 5P381 CHJ7213 ENVIR 5P381 CHJ7213
  • ENVIR 5P371 HEJ19 ENVIR 5P371 HEJ19
  • ENVIR 5P371 HEJ15 ENVIR 5P371 HEJ15
  • ENVIR 5P311 VET579 ENVIR 5P311 VET579
  • ENVIR 5P311 VET581 ENVIR 5P311 VET581
  • ENVIR 5P311 VET577 ENVIR 5P311 VET577
  • ENVIR 5P311 LEP05 ENVIR 5P311 LEP05
  • ENVIR 5P311 LEP01 ENVIR 5P311 LEP01
  • OISO 3A VET590 OISO 3A VET590
  • OISO 3A VET592 OISO 3A VET592
  • OISO 3A VET598 OISO 3A VET598
  • OISO 3A VET588 OISO 3A VET588
  • OISO 3A VET591 OISO 3A VET591
  • OISO 3A VET585 OISO 3A VET585
  • OISO 3A VET580 OISO 3A VET580
  • OISO 3A VET583 OISO 3A VET583
  • OISO 3A VET568 OISO 3A VET568
  • OISO 3A VET563 OISO 3A VET563
  • OISO 3A VET564 OISO 3A VET564
  • OISO 3A PEP29 OISO 3A PEP29
  • OISO 3A BEB584 OISO 3A BEB584
  • OISO 3A BEB607 OISO 3A BEB607
  • OISO 3A BEB566 OISO 3A BEB566
  • OISO 3A BEB549 OISO 3A BEB549
  • ENVIR 5P371 TEC03 ENVIR 5P371 TEC03
  • OISO 3A BEB80 OISO 3A BEB80
  • ENVIR 5P371 TEC02 ENVIR 5P371 TEC02
  • ENVIR 5P371 TEC01 ENVIR 5P371 TEC01
  • ENVIR 5P371 HEJ17 ENVIR 5P371 HEJ17
  • ENVIR 5P371 HEJ18 ENVIR 5P371 HEJ18
  • ENVIR 5P371 HEJ13 ENVIR 5P371 HEJ13
  • ENVIR 5P311 VET578 ENVIR 5P311 VET578
  • ENVIR 5P371 HEJ11 ENVIR 5P371 HEJ11
  • ENVIR 5P311 VET576 ENVIR 5P311 VET576
  • ENVIR 5P311 LEP02 ENVIR 5P311 LEP02
  • OISO 3A VET610 OISO 3A VET610
  • OISO 3A VET600 OISO 3A VET600
  • OISO 3A VET603 OISO 3A VET603
 
     
     
 
04 05 12 13 18 29 30 34 38 40 48 49 50 58 64 65 66 68 78 79 83 84 ACCIPITRIDE ACTIVITES HUMAINES AFRIQUE AFRIQUE DE L'EST AGRICULTURE ALCOOL ALIMENTATION ALPES ALPES DE HAUTE PROVENCE ALSACE ANATIDE ANJOU ARBRE ARBUSTE ARTIODACTYLE ARTISAN ARTISANAT ATELIER AUBRAC AUTOMNE AUVERGNE AVEYRON BARQUE BASSIN DE LA LOIRE BATEAU BATRACIEN BOIS BOUCHES DU RHONE BOVIDE BOVIN BRETAGNE CAMARGUE CANAL CANIDE CAPTURE CARNASSIER CARNIVORE CATALOGNE CERVIDE CHASSE CHASSE AU VOL CHASSEUR CHER CHIEN CHIEN D'ARRET CONTREJOUR COTE ROCHEUSE CUEILLETTE CUISINE CUISSARDES CULTURE DE BORD DEUX SEVRES DOMAINE DES ROCHETTES EAU ECHASSIER ECOLOGIE ELEVAGE ELEVAGE BOVIN ENVIRONNEMENT ETANG ETE EUROPE FABRICATION FELIN FEMELLE FETE FETE TRADITIONNELLE FILET FINISTERE FLEUR FLORE FOLKLORE FORET FOUR FRANCE FRUIT GARD GASTRONOMIE GRAND GIBIER GROS PLAN HAUT RHIN HAUTE CORSE HAUTES ALPES HAUTES PYRENEES HERAULT HIVER HYERES INSECTE ISERE JARDIN JARDIN DE FRANCE JEUNE KENYA LAC LANDES LANGUEDOC ROUSSILLON LARIDE LAVANDE LOIRE LOIRE ATLANTIQUE LOZERE MAINE ET LOIRE MALE MAMMIFERE MANCHE MARAIS MER METIER PASSION MILIEUX MONTAGNE MORVAN NATURE NEIGE NID NIDIFICATION NIEVRE NORMANDIE NOURRITURE OEUF OISEAU ORCHIDEE PALMIPEDE PARC PARC NATIONAL MASAI MARA PAYS DE LA LOIRE PAYS DE LOIRE PAYSAGE PECHE PECHE AU LANCER PECHE EN EAU DOUCE PECHE EN MER PECHEUR PEPINIERE PETIT GIBIER PHENOMENE NATUREL PLAGE PLAN D'EAU PLANTATION PLANTE PLANTE MEDICINALE PLANTE VIVACE POISSON POISSONS BLANCS PRINTEMPS PRODUCTEUR PROIE PROVENCE PYRENEES ATLANTIQUES PYRENEES ORIENTALES RAPACE DIURNE RECHERCHE NOURRITURE RECOLTE REPRODUCTION REPTILE RIVIERE ROCHER RONGEUR ROUSSILLON SABLE SALMONIDE SAVANE SCOLOPACIDE SECHAGE SEPTIMANIE TANZANIE TERROIR TOURISME TRADITION VACHE VAR VAUCLUSE VIGNE VIGNOBLE VILLAGE VOL YVELINES ZANZIBAR