Recherche par mots clés

Home / Reportages / Faune / Symphonie en rose 19

Symphonie en rose

….avec les flamants de Camargue

 

Autrefois, on l’appelait flambant, à cause du rouge flamme de ses ailes. Lorsqu’ils volent groupés en ligne ondulante, les flamants allument une mèche qui embrase le ciel. La couleur irréelle de leur plumage provient d’un pigment présent en grande quantité dans leur alimentation.

 

 

Les flamants aiment à se rassembler en colonies innombrables, à proximité des étendues d’eau salée et dans les zones marécageuses. En quête d’algues et de larves, ces oiseaux aux longues pattes frêles et au cou démesuré fouillent la vase, tête à l’envers, utilisant leur bec comme une cuillère filtrante. A force d’ingérer crevettes et algues bourrées de caroténoïde, le flamant acquiert une couleur rouge (en Amérique) ou rose (dans l’Ancien Monde) ! Les flamants sont monogames et les couples restent unis plusieurs années consécutives. Dès son éclosion, l’unique oisillon est nourri au lait, comme chez les mammifères ! A la différence que cette substance liquide contient 1% de globules rouges et que les deux sexes participent à l’allaitement. Lorsqu’il quitte le nid, le jeune au duvet brunâtre part directement à la crèche, rejoignant des milliers d’autres poussins surveillés par leurs parents.

Au sud du Kenya, sur le lac Nakuru, pas moins de deux millions de flamants repeignent en rose l’horizon. En Europe, le seul lieu de nidification régulier du flamant rose est la Camargue. Grâce à la collaboration des paludiers et des ornithologues, les marais salants jamais asséchés font le bonheur de plusieurs milliers de couples qui investissent leur petit coin de paradis au printemps.

 

© Outback Images : Photos: E Barbelette-J-C Chantelat-J-F Dejonghe- Marlène Meissonier- Thierry Vezon - Texte: Vincent Labbé