Recherche par mots clés

Home / Reportages / Environnement et écologie / Les baies d'argousier 22

Les baies d’argousier, un véritable concentré de vitamines C

David Viveau, producteur, Alpes de Haute-Provence

 

 

Toutes petites boules rouge laquées, véritables concentrés de vitamines C, les frêles baies d’argousier n’ont pas leur pareil pour renforcer nos défenses immunitaires. Croissant dans la nature à l’état sauvage, elles font également l’objet d’une exploitation originale et peu répandue. C’est en Ubaye, dans les Alpes-de-Haute-Provence, au Villard, que David Viveau s’est lancé dans leur culture et l’extraction de leur jus avec lequel sont confectionnés de délicieux sirops, gâteaux et confitures.

 

Dans la région, personne avant lui ne « faisait » de l’argousier. Mais sur les 6 ou 7 producteurs que compte la France, David Viveau, à 1 500 m d’altitude, produit certes un peu moins en quantité, mais des baies de grande qualité estampillées Agriculture Biologique. « Le label AB, c’était forcément ma ligne de conduite. Je ne désherbe pas à coups de produits chimiques, je fais tout à la main, déclare-t’il.  J‘ai commencé à planter en 2007 ; l’argousier mettant entre 4 et 6 ans à entrer en production, comme tout arbre fruitier, j’ai attendu, j’ai arrosé… et l’an dernier j’ai commencé à récolter les quelque 2 000 arbustes de ma plantation ».

L’argousier n’aime pas la concurrence ; il faut donc s’activer au printemps et en début d’été pour entretenir, desherber, arroser, lutter contre les campagnols friands des racines de l’arbuste…  La récolte, qui  court sur 1 mois et a lieu à partir de la mi-septembre, demande toute l’attention de l’exploitant, car il faut tailler le bois au fur et à mesure que l’on cueille, le fruit poussant sur le bois de 2 ans. « Si l’on coupe tout, on n’a que du bois l’année suivante » confie l’agriculteur en herbe. Puis vient l’extraction du jus et son embouteillage dans les quelque 500 à 600 bouteilles de 200 ml de sa production, un précieux concentré de vitamines C, A et E, bétacarotène et acides aminés, tous produits vendus par David Viveau à la Maison de Pays, à Jausiers.

Alors, ne manquez le cocktail alcoolisé élaboré avec ce jus, la vinaigrette à l’argousier… ni ces délicieux muffins aux baies d’argousier dont nous donnons ici les recettes !

 

© Outback Images : Photos Bertrand Bodin - Texte Myriam Cornu