Recherche par mots clés

Home / Reportages / Tourisme et Terroir / Les flotteurs de bois morvandiaux à Paris 29

Les flotteurs de bois morvandiaux à Paris

Tourisme terroir

 

 

 

 

Au 16e siècle, Paris a froid, Paris a faim, mais le bois manque pour se chauffer ou faire cuire le pain ; les forêts avoisinantes ne permettent plus de l’approvisionner en bois de chauffe et de four. Le Morvan, de par sa proximité et sa richesse en bois, hêtres et chênes, semble alors la porte idéale de sortie de crise.

 

C’est en 1547 que Charles Leconte, maître d’œuvre de la charpente de l’Hôtel de ville de Paris -et nivernais d’origine- imagine la solution de flottage du bois et va alors construire les premiers trains de bois capables de fournir la capitale depuis le Morvan.

Au départ, ces trains partirent des limites du Morvan au plus près de Paris, mais peu à peu, grâce à d’importants aménagements, notamment la construction de retenues d’eau, c’est tout le territoire morvandiau qui fut concerné par cette activité. Cette belle aventure prit fin en 1877 avec l’apparition du charbon.

Revivez l’histoire de ces aventuriers en suivant en images ce train de bois qui, en juin-juillet dernier, a fait revivre cette épopée en faisant descendre, comme autrefois, un de ces immenses radeaux depuis le Morvan jusqu’à Paris, au port de Bercy puis au port de Boulogne, saluant la Tour Eiffel au passage, et allez admirer, le 14 juillet prochain, les tournois de joutes dont la tradition se perpétue chaque année à Clamecy, dans la Nièvre.

 

Voir aussi le reportage

 
"Les joutes navales des flotteurs de bois morvandiaux"

Fête traditionnelle sur l'Yonne, Bourgogne

 

 

© Outback Images : Photos A.Gaymard; N.Leser - Texte Outback Images