La poutargue, notre caviar provençal

Gastronomie et terroir

 

 

Née de la subtile alchimie d’une tradition millénaire et d’un savoir-faire ancestral, la poutargue, mets d’exception, déjà connue et appréciée des civilisations antiques, grecques et romaines, rivalise de saveurs et de grâce avec l’esturgeon, le beluga ou l’osciètre. Si elle peut être de lingue, de thon ou de julienne, « notre » poutargue, celle de Martigues et de Port-de-Bouc, est uniquement fabriquée à base d’œufs de mulet. Découverte d’un produit d’exception.

Fruit de la nature et de l’art par excellence, la commercialisation de cet or marin demeure depuis le 18e siècle, le privilège de quelques pêcheurs et entreprises familiales entre Martigues et Port-de-Bouc, où les secrets de sa fabrication sont précieusement perpétués de génération en génération pour le plus grand plaisir d’un ravissement gustatif unique et sans égal. Surnommé « caviar provençal »  ou « caviar de méditerranée », la poutargue, ou parfois boutargue, dérivant de l’espagnol « botague » et de l’arabe « bitârikha » signifiant « œufs de poisson salés »,  trouve sa source dans le canal de Caronte, reliant l’étang de Berre à la Méditerranée.

Lorsqu’elles s’apprêtent à frayer en mer, les mulets femelles ou « muges » en provençal, dont les œufs une fois extraits et séchés serviront à préparer la poutargue, sont pêchées à l’aide de grands filets, ou « calens », tendus sur toute la largeur du canal.  Sitôt recueillis, les œufs de muge, disposés en deux grappes et contenus dans la fine enveloppe qui les maintient agglomérés, sont déveinés à la main, nettoyés à l’eau froide, puis mis au sel. Triées par taille afin de les faire dégorger le mieux possible, durant un processus de 6 à 8 heures, les poches perdront environ 1/3 de leur poids. Rincées et disposées soit en clayettes ventilées dans un séchoir, soit directement au soleil, reliées par le « pécou », morceau de chair attaché à la double poche, évitant ainsi qu’elles ne se vident, elles seront alors régulièrement aplaties jusqu’à obtenir leur typique forme de parallélépipède rectangle d’une épaisseur de 1,5 cm. En fabrication artisanale, la poutargue est simplement présentée dans sa gaine d'origine, naturelle et transparente. On peut aussi la trouver dans de la paraffine alimentaire, ou de la cire d’abeille, afin de mieux assurer sa conservation hors de toute oxydation à l'air. On estime qu’une dizaine de kilos d’œufs ne représentent, après séchage, que six kilos de poutargue.

Produit d’exception dont Rabelais vantait déjà les exquises grâces étreintes d’iode et  d’astringence, magnifiées d’une pointe d’amertume, la poutargue reste toutefois assez rare. En 1922, une dizaine de calens étaient répartis entre Martigues et Port-de-Bouc. Aujourd’hui, il n’en subsiste que deux, un sur Martigues et un sur Port-de-Bouc, la pêche étant de surcroît réglementée de juillet jusqu’en septembre.

 

© Outback Images : Photos Marie et René Castaldo, Elisabeth Faivre-Thévenet - Texte Ephraïm Jouy

 

  • La poutargue La poutargue
  • 01ENVIR 1G111 CRM86 01ENVIR 1G111 CRM86
  • 12CENVIR 1G111 CRM07 12CENVIR 1G111 CRM07
  • 13CENVIR 1G111 CRM12 13CENVIR 1G111 CRM12
  • 11CENVIR 1G111 CRM06 11CENVIR 1G111 CRM06
  • 10CENVIR 1G111 CRM38 10CENVIR 1G111 CRM38
  • 08CENVIR 1G111 CRM37 08CENVIR 1G111 CRM37
  • 09CPECHE 1D16 FAE236 09CPECHE 1D16 FAE236
  • 07CPECHE 1D16 FAE258 07CPECHE 1D16 FAE258
  • 06CPECHE 1D16 FAE212 06CPECHE 1D16 FAE212
  • 05CPECHE 1D16 FAE215 05CPECHE 1D16 FAE215
  • 04CPECHE 1D16 FAE206 04CPECHE 1D16 FAE206
  • 03CPECHE 1D16 FAE208 03CPECHE 1D16 FAE208
  • 01CENVIR 3A151 FAE74 01CENVIR 3A151 FAE74
  • 02CPECHE 1D16 FAE238 02CPECHE 1D16 FAE238
  • PECHE 1D16 FAE251 PECHE 1D16 FAE251
  • ENVIR 3A151 FAE62 ENVIR 3A151 FAE62
  • ENVIR 1G111 CRM68 ENVIR 1G111 CRM68
  • 26CENVIR 3A151 FAE77 26CENVIR 3A151 FAE77
  • 25CPECHE 1D16 FAE253 25CPECHE 1D16 FAE253
  • 24CENVIR 1G111 CRM19 24CENVIR 1G111 CRM19
  • 23CENVIR 3A151 FAE68 23CENVIR 3A151 FAE68
  • 22CENVIR 1G111 CRM53 22CENVIR 1G111 CRM53
  • 20CENVIR 1G111 CRM50 20CENVIR 1G111 CRM50
  • 21CENVIR 1G111 CRM78 21CENVIR 1G111 CRM78
  • 19CENVIR 1G111 CRM20 19CENVIR 1G111 CRM20
  • 18CENVIR 1G111 CRM08 18CENVIR 1G111 CRM08
  • 17CENVIR 1G111 CRM05 17CENVIR 1G111 CRM05
  • 15CENVIR 1G111 CRM15 15CENVIR 1G111 CRM15
  • 16CENVIR 1G111 CRM30 16CENVIR 1G111 CRM30
  • 14CENVIR 1G111 CRM13 14CENVIR 1G111 CRM13
  • ENVIR 3A151 DJY03 ENVIR 3A151 DJY03
  • ENVIR 1G111 CRM90 ENVIR 1G111 CRM90
  • ENVIR 3A151 DJY01 ENVIR 3A151 DJY01
  • ENVIR 1G111 CRM88 ENVIR 1G111 CRM88
  • ENVIR 1G111 CRM79 ENVIR 1G111 CRM79
  • ENVIR 1G111 CRM84 ENVIR 1G111 CRM84
  • ENVIR 1G111 CRM70 ENVIR 1G111 CRM70
  • ENVIR 1G111 CRM65 ENVIR 1G111 CRM65
  • ENVIR 1G111 CRM26 ENVIR 1G111 CRM26
  • ENVIR 1G111 CRM35 ENVIR 1G111 CRM35
  • PECHE 1D16 FAE263 PECHE 1D16 FAE263
  • PECHE 1D16 FAE261 PECHE 1D16 FAE261
  • PECHE 1D16 FAE243 PECHE 1D16 FAE243
  • PECHE 1D16 FAE245 PECHE 1D16 FAE245
  • PECHE 1D16 FAE240 PECHE 1D16 FAE240
  • PECHE 1D16 FAE241 PECHE 1D16 FAE241
  • PECHE 1D16 FAE234 PECHE 1D16 FAE234
  • PECHE 1D16 FAE224 PECHE 1D16 FAE224
  • PECHE 1D16 FAE218 PECHE 1D16 FAE218
  • ENVIR 3A151 FAE100 ENVIR 3A151 FAE100
  • PECHE 1D16 FAE213 PECHE 1D16 FAE213
  • ENVIR 3A151 FAE90 ENVIR 3A151 FAE90
  • ENVIR 3A151 FAE82 ENVIR 3A151 FAE82
  • ENVIR 3A151 FAE79 ENVIR 3A151 FAE79
  • ENVIR 3A151 FAE66 ENVIR 3A151 FAE66
 
     
     
 
04 05 12 13 18 29 30 34 38 40 48 49 50 58 64 65 66 68 78 79 83 84 ACCIPITRIDE ACTIVITES HUMAINES AFRIQUE AFRIQUE DE L'EST AGRICULTURE ALCOOL ALIMENTATION ALPES ALPES DE HAUTE PROVENCE ALSACE ANATIDE ANJOU ARBRE ARBUSTE ARTIODACTYLE ARTISAN ARTISANAT ATELIER AUBRAC AUTOMNE AUVERGNE AVEYRON BARQUE BASSIN DE LA LOIRE BATEAU BATRACIEN BOIS BOUCHES DU RHONE BOVIDE BOVIN BRETAGNE CAMARGUE CANAL CANIDE CAPTURE CARNASSIER CARNIVORE CATALOGNE CERVIDE CHASSE CHASSE AU VOL CHASSEUR CHER CHIEN CHIEN D'ARRET CONTREJOUR COTE ROCHEUSE CUEILLETTE CUISINE CUISSARDES CULTURE DE BORD DEUX SEVRES DOMAINE DES ROCHETTES EAU ECHASSIER ECOLOGIE ELEVAGE ELEVAGE BOVIN ENVIRONNEMENT ETANG ETE EUROPE FABRICATION FELIN FEMELLE FETE FETE TRADITIONNELLE FILET FINISTERE FLEUR FLORE FOLKLORE FORET FOUR FRANCE FRUIT GARD GASTRONOMIE GRAND GIBIER GROS PLAN HAUT RHIN HAUTE CORSE HAUTES ALPES HAUTES PYRENEES HERAULT HIVER HYERES INSECTE ISERE JARDIN JARDIN DE FRANCE JEUNE KENYA LAC LANDES LANGUEDOC ROUSSILLON LARIDE LAVANDE LOIRE LOIRE ATLANTIQUE LOZERE MAINE ET LOIRE MALE MAMMIFERE MANCHE MARAIS MER METIER PASSION MILIEUX MONTAGNE MORVAN NATURE NEIGE NID NIDIFICATION NIEVRE NORMANDIE NOURRITURE OEUF OISEAU ORCHIDEE PALMIPEDE PARC PARC NATIONAL MASAI MARA PAYS DE LA LOIRE PAYS DE LOIRE PAYSAGE PECHE PECHE AU LANCER PECHE EN EAU DOUCE PECHE EN MER PECHEUR PEPINIERE PETIT GIBIER PHENOMENE NATUREL PLAGE PLAN D'EAU PLANTATION PLANTE PLANTE MEDICINALE PLANTE VIVACE POISSON POISSONS BLANCS PRINTEMPS PRODUCTEUR PROIE PROVENCE PYRENEES ATLANTIQUES PYRENEES ORIENTALES RAPACE DIURNE RECHERCHE NOURRITURE RECOLTE REPRODUCTION REPTILE RIVIERE ROCHER RONGEUR ROUSSILLON SABLE SALMONIDE SAVANE SCOLOPACIDE SECHAGE SEPTIMANIE TANZANIE TERROIR TOURISME TRADITION VACHE VAR VAUCLUSE VIGNE VIGNOBLE VILLAGE VOL YVELINES ZANZIBAR