Mimétisme et camouflage...l'art de disparaître

 

 

Les stratégies de survie animale se présentent sous d’innombrables facettes : la gazelle mise sur sa capacité à courir, le hérisson compte sur son aptitude à se mettre en boule, la taupe fait usage de son adaptation à évoluer sous terre… Certaines espèces ont choisi quant à elles de faire corps avec leur milieu et ainsi de « disparaître » aux yeux de leurs prédateurs. C’est ce camouflage adapté, ce mimétisme parfois spectaculaire, qui leur permet de survivre et de perpétuer leur lignée.


Si les couleurs et les formes cryptiques de certains animaux avec le végétal atteignent des niveaux de sophistication extraordinaires en forêt tropicale, notre nature environnante n’est pas dépourvue d’exemples étonnants. Les partisans de l’homochromie simple sont ton sur ton avec leur milieu de prédilection. Si la plupart bénéficient d’une coloration terne (certaines alouettes des milieux désertiques ou des criquets vivant sur des sols dénudés), d’autres, au contraire, sont des animaux très colorés (perroquets  ou perruches à la lumineuse coloration verte se fondant admirablement avec le feuillage des arbres). L’homochromie simple est aussi celle d’une partie de la faune arctique (ours blanc, renard polaire) et des reliques glaciaires de nos montagnes (lagopède alpin, lièvre variable) dont beaucoup se singularisent par un changement saisonnier de leur livrée qui blanchit en hiver, en réponse au revêtement neigeux.
En dissociant visuellement leur anatomie en plusieurs parties qui paraissent alors indépendantes, des espèces animales peuvent espérer en duper d’autres. C’est le cas des rayures chez le marcassin, des dessins en zigzags de nombreux serpents, de la toison ocellée du jaguar… Ce phénomène des motifs disruptifs est en outre mis en valeur par les jeux d’ombre et de lumière qui atténuent le relief.
Si l’on ajoute à cela l’ombre inversée (chez les espèces qui arborent un dos sombre et une face ventrale claire), l’homotypie (mimétisme des formes), l’homochromie (mimétisme des couleurs) et les déguisements (habillage d’une silhouette avec des accessoires empruntés au décor), force est d’admettre que la nature ne manque pas d’imagination pour protéger ses habitants et assurer leur discrétion.
Et que dire du caméléon qui change de couleur en fonction de son humeur !

 

 

© Outback Images : Photos Yves Thonnérieux;Jean-claude Chantelat;Jean-Paul Gislard;Alain Guerrier - Texte Yves Thonérieux et Jean-Claude Chantelat

 

  • art de disparaitre art de disparaitre
  • 01REPTi 3C THY146 01REPTi 3C THY146
  • 11COISO 5P CHJ2436 11COISO 5P CHJ2436
  • 10CINSEC 9H THY132 10CINSEC 9H THY132
  • 09CREPTI 3C THY145 09CREPTI 3C THY145
  • 08CINSEC 12P1 THY123 08CINSEC 12P1 THY123
  • 07CREPTI 3G THY147 07CREPTI 3G THY147
  • 06CMAMMI 11F THY135 06CMAMMI 11F THY135
  • 05CINSEC 4P THY128 05CINSEC 4P THY128
  • 04CINSEC 4P THY127 04CINSEC 4P THY127
  • 03CINSEC 9P THY134 03CINSEC 9P THY134
  • 02CINSEC 5M THY131 02CINSEC 5M THY131
  • 01CANINF 1A3 THY150 01CANINF 1A3 THY150
  • 12CMAMMI 3H CHJ1169 12CMAMMI 3H CHJ1169
  • 09MAMMI 19P2 THY138 09MAMMI 19P2 THY138
  • 10INSEC 12P1 THY118 10INSEC 12P1 THY118
  • 08MAMMI 11O GUA1555 08MAMMI 11O GUA1555
  • 06OISO 7E3 THY142 06OISO 7E3 THY142
  • 04REPTI 4C1 THY148 04REPTI 4C1 THY148
  • 05OISO 1H1 THY140 05OISO 1H1 THY140
  • 02INSEC 4S THY130 02INSEC 4S THY130
  • 03OISO 7P3 THY100 03OISO 7P3 THY100
  • PAYSA 1C115 THY143 PAYSA 1C115 THY143
  • OISO 7E3 THY98 OISO 7E3 THY98
  • OISO 5P CHJ2976-K OISO 5P CHJ2976-K
  • 13POISS 3J THY144 13POISS 3J THY144
  • ANINF 1A4 GIJ 5869 ANINF 1A4 GIJ 5869
  • 12MOLECH 8O THY139 12MOLECH 8O THY139
  • 11INSEC 4S THY129 11INSEC 4S THY129