Recherche par mots clés

Home / Reportages / Faune / Less becs des oiseaux 25

Les becs des oiseaux

...des instruments à tout faire

 

Ils ont inspiré à Darwin sa théorie sur l’évolution ! Les becs des oiseaux constituent de remarquables exemples d’adaptation du monde animal. Destinés en priorité à l’alimentation, ils sont aussi des outils de construction, des armes de défense ou d’attaque, des nécessaires de toilette et même des éléments de séduction.

 

 

La forme du bec révèle à elle toute seule la « personnalité » de l’oiseau. Le bec crochu des aigles est un instrument de boucher fait pour dépecer. Celui du héron, véritable dague emmanchée d’un long cou, lui sert à harponner les poissons. Dans les zones humides, le bec bossué muni de fanons du flamant rose fait merveille pour retenir  crevettes et algues bourrées decaroténoïde (ce qui lui donne sa couleur) tout en filtrant l’eau, tandis que l’avocette balaie la vase de son bec retroussé en quête de vers et de larves.

Nullement cantonné à la nutrition, le bec devient une machine-outil chez le tisserin pour l’édification de son nid ou un peigne indispensable au lissage des plumes chez le cygne. Quant au macareux moine, son gros bec triangulaire est muni de sillons transversaux lui permettant de ramener une brochette de petits poissons soigneusement alignés et lorsque son bec se couvre de plaques surnuméraires vivement colorées, l’on sait que va débuter la saison des amours…

 

© Outback Images : Photos:J-C Chantelat- A Audevard- J-F Arcanger- M Colas- T Vezon - Texte: Vincent Labbé